Traitements de l’arthrose au pied

Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde est avant tout médical, il doit être initié par un médecin rhumatologue puis suivi par un médecin traitant. Le traitement chirurgical n’interviendra qu’en cas de déformations destructives et irréversibles responsables de douleurs quotidiennes.

Le caractère fréquent de l’atteinte du pied dans la polyarthrite rhumatoïde justifie une surveillance régulière clinique et radiologique. Il est recommandé de pratiquer des radiographies des avant-pieds (et des mains) tous les 6 mois pendant la première année, puis tous les ans ensuite pendant trois ans de façon à évaluer la progression de la maladie et adapter le traitement médical et/ou chirurgical.

I/Traitement médical de l’arthrose au pied

Indépendamment du bon contrôle de l’inflammation par les traitements de fond de la maladie, voir des infiltrations locales, l’atteinte du pied requiert des mesures thérapeutiques spécifiques :

Voici les recommandations de la haute autorité de la santé (HAS) 

a/Traitements spécifiques du pied

Il est recommandé d’inclure dans la pratique médicale courante un examen régulier des pieds, du chaussage et des orthèses (accord professionnel).

b/Education du patient

Tout patient atteint de polyarthrite rhumatoïde doit être informé des règles d’hygiène des pieds, ainsi que de l’intérêt du recours éventuel aux soins de pédicurie-podologie. Il doit recevoir des conseils de chaussage (accord professionnel).

c/Pédicurie

Le recours à un pédicure-podologue est recommandé pour traiter les anomalies unguéales et les hyperkératoses localisées des pieds des patients atteints de polyarthrite rhumatoïde (accord professionnel). Ces soins doivent être effectués avec prudence et une asepsie rigoureuse du fait du risque infectieux important et des difficultés fréquentes de cicatrisation chez ces patients. En 2007, l’accès aux soins prescrits de pédicurie est susceptible d’être entravé par des tarifs de prise en charge très inférieurs au coût réel pour le patient.

II/Orthèses podologiques

Les orthèses plantaires sur mesure sont recommandées en cas de douleurs du pied en charge ou de troubles statiques du pied (accord professionnel). Une surveillance adaptée du pied et des orthèses est recommandée du fait de la grande fragilité du pied rhumatoïde, en particulier lors de port d’orthèses correctrices (accord professionnel).

Les orthèses plantaires sont indiquées :

  • à visée antalgique (niveau de preuve 4) ;
  • à visée corrective quand les déformations installées sont réductibles en charge (accord professionnel) ;
  • à visée palliative pour décharger les zones d’appui pathologiques ou douloureuses (accord professionnel). Les orthèses doivent être réalisées sur mesure, éventuellement thermoformées ou thermomoulées, en matériau non agressif (accord professionnel) ;

Les orthoplasties (orthèses d’orteils) sur mesure peuvent être correctrices ou palliatives afin de rendre le chaussage possible (accord professionnel). Le renouvellement de la prescription des orthèses du pied doit s’appuyer sur une évaluation objective de l’observance et du bénéfice individuel (réduction de la douleur, maintien ou amélioration des capacités fonctionnelles).

III/Chaussage

Les chaussures de série extralarges ou les chaussures thérapeutiques thermoformées sur le pied du patient sont recommandées quand les pieds sont déformés et douloureux ou difficiles à chausser (grade C). Elles réduisent les douleurs à la marche et améliorent les capacités fonctionnelles (niveau de preuve 4). Les chaussures thérapeutiques de série à usage prolongé (CHUP) sont indiquées après échec des autres types de chaussage.

De façon palliative quand l’atteinte des pieds est majeure, des chaussures thérapeutiques sur mesure peuvent être prescrites.

MINOLTA DIGITAL CAMERA

IV/Le traitement chirurgical

La chirurgie ne s’adresse donc qu’aux patients résistant au traitement médical et souffrant quotidiennement aussi bien pieds nus que chaussés. Attention, la prise en charge chirurgicale du pied de polyarthrite rhumatoïde n’a rien à voir avec un hallux valgus. Ce n’est ni la même maladie ni le même traitement ni les mêmes patients, donc on ne doit faire aucune comparaison entre les deux.

Les douleurs proviennent des déformations articulaires irréversibles. Elles siègent en regard du gros orteil, sur et entre les petits orteils et sous le pied.

Dans cette maladie, il n’est pas question de corriger les déformations en conservant les articulations car le résultat serait insuffisant et les récidives inéluctables. Il faut donc supprimer les articulations malades puis éventuellement les remplacer par des prothèses ou tout simplement souder l’articulation.

Le traitement de base de l’avant pied rhumatoïde est donc l’association :

  • d’une arthrodèse du gros orteil (soudure du GO)
  • de la résection des autres articulation métatarso-phalangiennes ou leur remplacement par des prothèses en silicones
  • du traitement des griffes (marteaux)

Toutes les déformations des pieds de la polyarthrite rhumatoïde quelque soit l’importance de la déformation et l’âge du patient peuvent bénéficier d’une chirurgie pour retrouver un chaussage correct et surtout une marche non douloureuse.

Cet article a été rédigé avec l’aide du docteur Sam Charhon, rhumatologue à la clinique du parc Lyon

tbwebTraitements de la polyarthrite rhumatoïde