Les différents traitements du névrome de Morton

La prise en charge de la maladie de Morton est dans un premier temps médicale. En cas d’échec et dans le cas où le patient est toujours handicapé dans la vie de tous les jours, on s’oriente vers une opération chirurgicale.

Traitement médical du névrome de Morton

Il faut, tout d’abord, traiter un défaut d’appui du pied qui pourrait être à l’origine d’un excès de contraintes sur un Morton débutant. On soulage la zone gâchette en faisant porter une paire d’orthèses plantaires (semelles) qui modifient les appuis du pied et permettent de diminuer l’appui sous le Morton (évidement sous-lésionnel) en reportant l’appui en arrière de la zone douloureuse (appui rétrocapital). Ces semelles doivent être mises dans des chaussures confortables.

On y associe régulièrement des infiltrations de produits corticoïdes à action locale et retardée.

Notre protocole médical comporte l’association d’une paire d’orthèses plantaires à une série de trois infiltrations réalisées à un mois d’intervalle. Nous revoyons les patients trois mois après la dernière injection, soit six mois après le diagnostic de la maladie de Morton, afin d’évaluer le bénéfice. En cas d’échec du traitement médical et si le patient se sent toujours handicapé dans la vie de tous les jours, on s’oriente alors vers le traitement chirurgical.

Traitement chirurgical du névrome de Morton

Le traitement chirurgical peut être de deux types :  chirurgie conservatrice ou non conservatrice.

 Le traitement conservateur a pour but de libérer le canal dans lequel le nerf est enclavé, sans toucher au nerf malade.

On réalise la section ou la résection du ligament entre les têtes métatarsiennes, véritable collier positionné sur la « nuque » du nodule de Morton. Cette libération peut être faite par des méthodes chirurgicales classiques, par chirurgie mini-invasive (certains y associent une ostéotomie (section) de la 4ème tête métatarsienne), ou encore par endoscopie.

by E. Rabat

 

La technique de libération ou neurolyse de morton

 

 

Les techniques non conservatrices consistent en la résection pure et simple du nodule de Morton.

Il faut alors couper les 4 branches nerveuses autour du nodule, le retirer complètement et en faire une analyse microscopique.

Ce traitement fait disparaître bien évidemment les douleurs puisque le nodule de Morton est enlevé en totalité. En revanche, il est responsable d’un certain nombre d’effets secondaires ou de complications postopératoires comme les névromes cicatriciels (repousses nerveuses partielles et très douloureuses), l’insensibilité plus ou moins totale entre les 3ème et 4ème orteils et les troubles de cicatrisation cutanées et fibrose secondaires à l’acte chirurgical.

 

 

 

 

 

 

 

 La technique de résection ou neurectomie de morton

On dit classiquement que les troubles passagers postopératoires peuvent être longs à disparaître et malheureusement peu prévisibles d’une personne à l’autre.

Quoi qu’il en soit, il faut retenir qu’une maladie de Morton se traite médicalement dans 80% des cas avec un très bon résultat.  On ne réserve le traitement chirurgical qu’aux formes graves et invalidantes (c’est-à-dire handicapant la vie de tous les jours). Le choix du traitement chirurgical doit se faire en accord avec le chirurgien. Il ne faut cependant pas oublier qu’on ne guérit jamais à 100% d’une maladie de Morton, quel que soit le traitement, le but est de diminuer au maximum les douleurs.

LES FICHES INFOS PATIENTS DE L’ASSOCIATION FRANÇAISE DE CHIRURGIE DU PIED 

La maladie de Morton

Éléments bibliographiques :

Les informations de cette page ont été rédigées à partir des articles suivants :

Barrett SL. Endoscopic nerve decompression.Clin Podiatr Med Surg 2006 jul ; 23 (3) : 579-95. Review.

Dellon AL. Treatment of Morton’s neuroma as a nerve compression. The role for neurolysis. J Am Podiatr Med Assoc 1992 Aug ; 82 (8) : 399-402.

Mulder JD. The causative mechanism in Morton’s metatarsalgia. J Bone Joint Surg (Br) 1951 ; 33 : 94-5.

Villas C, Florez B, Alfonso M. Neurectomy versus neurolysis for Morton’s neuroma. Foot ankle Int 2008 Jun ; 29 (6) : 578-80.

tbwebTraitements de la maladie de Morton