Les différents traitements de l’hallux valgus

De la simple correction à l’opération, le traitement d’un hallux valgus dépend du degré de déformation et de handicap.

Lorsque l’hallux valgus n’est pas très prononcé et que la douleur reste minime, c’est la chaussure qui doit s’adapter au pied. On recommande alors le port de chaussures larges, déformées et adaptées à l’architecture du pied.

Si des déformations (pied plat) majorent les douleurs on recommande de porter des semelles orthopédiques qui réduiront la déformation et les douleurs.

Lorsque l’hallux valgus est avancé et que le contact avec une chaussure même large est douloureux, la chirurgie devient une option importante. C’est le pied que l’on va adapter aux chaussures et à la station debout.

Chirurgie de type « rabotage » simple

La simple chirurgie des parties molles (tendons, peau) associée au rabotage seul de la bosse ne se pratique presque plus car le résultat est très moyen et ne dure pas. C’est pour cela que les chirurgiens disaient autrefois que les résultats d’une opération des pieds duraient seulement 5 ou 6 ans et qu’il fallait ensuite recommencer.

Chirurgie par ostéotomies

Pour traiter l’hallux valgus, on propose aujourd’hui des ostéotomies. C’est une association de découpes osseuses pour remettre les os à leur place et dans le bon axe et une fixation avec du matériel (vis, agrafe, plaques). Ces techniques sont issues de la menuiserie ou de la marqueterie. Plusieurs types d’ostéotomies peuvent être réalisés sur le premier métatarsien et sur la première phalange du gros orteil lors de la même opération.

Les ostéotomies du premier métatarsien

Sur le premier métatarsien, le chirurgien peut choisir entre différents types d’ostéotomies pour remettre l’os dans son axe, que ce soit vers la base, au milieu ou à l’extrémité distale du premier métatarsien.
On décrit une bonne vingtaine de techniques qui toutes redonnent un bon axe au pied. Le choix dépend de votre pied et des pratiques de votre chirurgien. Mais elles sont toutes validées.

Si le chirurgien décide de réaliser la découpe osseuse distale comme on le fait régulièrement en France, l’ostéotomie sera dite souvent en « chevron » ou de « Scarf » pour citer les plus connues.

        

l’ostéotomie de Scarf      L’ostéotomie en chevron

Ces ostéotomies feront ainsi disparaître la bosse tout en conservant la mobilité de l’articulation. Mais il faudra corriger après la déviation du gros orteil car il gardera une déformation vers l’extérieur et le résultat ne sera pas parfait.

L’ostéotomie phalangienne du gros orteil

Cette ostéotomie de la phalange du gros orteil complètera l’alignement de l’orteil, elle est appelée souvent ostéotomie de Akin ou de P1 (première phalange).

Après avoir corrigé la déviation du métatarsien et de la première phalange du gros orteil, on obtient un réalignement du pied.

correction de l’HV et de ses complications

Le choix d’une ostéotomie dépend de nombreux facteurs, mais tous les types d’ostéotomies choisis ont montré leur efficacité. Bien entendu quelque soit l’ostéotomie, l’articulation du gros orteil est conservée et la mobilité reste normale. On peut ainsi continuer à porter des talons hauts.

L’arthrodèse du gros orteil

Dans certains cas, une ostéotomie ne sera pas suffisante pour corriger la déformation de l’hallux valgus et une arthrodèse (collage, blocage, fusion de l’articulation) devra être envisagée.
L’arthrodèse consiste à bloquer l’articulation défaillante dans le bon axe de correction, cette position est par conséquent définitive. Une arthrodèse est proposée face à une grosse déformation, une récidive d’hallux valgus, une séquelle d’infection ou encore un rhumatisme inflammatoire.

   

Ces arthrodèses garantissent un très bon résultat, un alignement parfait du gros orteil quelque soit l’importance de la déformation et surtout garantissent un résultat définitif sans risque de récidive. Un petit inconvénient, la difficulté de porter des chaussures à talons de plus de 5 cm ensuite.

arthrodèse du gros orteil

Traitements des lésions associées

Le traitement de l’hallux valgus ne se résume pas au traitement de la «bosse». Il faut aussi traiter les complications : griffes, marteaux, cors et durillons. C’est le traitement des lésions associées.

Les griffes: 

   

il faut associer différents gestes comme allonger les tendons, réséquer des cors ou durillons, enlever un fragment d’os, souder une petite articulation puis peut être stabiliser le tout en posant une broche ou un implant interne.

 Traitement des orteils en griffes par arthroplastie

 Traitement des orteils en griffes par fusion

Les métatasalgies:

Pour traiter les métatarsalgies (douleurs plantaires et durillons), il faut parfois procéder à des allongements de tendons, à des découpes osseuses (ostéotomies) d’un ou de plusieurs os du tarse, les fixer par vis ou pas, ouvrir en grand pour tout contrôler ou le faire par technique percutanée (mini-invasive). Ces opérations sont réalisées en même temps que celle de l’hallux valgus et en fonction des lésions présentes.

Les suites opératoires et la récupération :

La récupération dépend de l’état du pied avant l’opération, de votre âge, des antécédents et du traitement choisi : aucun pied ne se ressemble !
D’une façon très générale, il faut compter 1 mois sans sortir avec des chaussures post opératoires et des pansements, puis encore 2 mois en chaussures de grand confort (chaussures de sport, tennis, sandales, bottes larges). Il faut donc environ 3 mois pour commencer à retrouver des chaussures élégantes car l’œdème peut durer longtemps.

La cause en est l’opération mais également la décompensation éventuelle d’un état veineux de mauvaise qualité en préopératoire. Il faut donc environ 6 mois pour aller très bien et presque un an pour oublier. La reprise du travail dépend du type et de la cadence de travail, de la durée des trajets et des chaussures imposées (chaussures de sécurité en usine, escarpins pour les hôtesses).il faut compter entre 1 et 3 mois d’arrêt.

Les fiches infos patients de l’association française de chirurgie du pied 

L’hallux valgus

 

Les métatarsalgies mécaniques

 

Les griffes des orteils

tbwebTraitements de l’hallux valgus