Les différents traitements de la goutte

Pendant la crise, outre les anti-inflammatoires et les antidouleurs, on utilise la Colchicine qui a une action contre l’inflammation causée par les cristaux d’acide urique.

Afin d’éviter et limiter de nouvelles crises de goutte, on prescrit un traitement qui fait diminuer la concentration d’acide urique dans le sang, l’Allopurinol, mais uniquement si la personne a déjà connu plusieurs crises de goutte. On parle ainsi de traitement de fond par opposition au traitement de la crise.

En revanche la baisse rapide du taux d’acide urique liée à l’instauration de l’Allopurinol au début du traitement peut elle-même provoquer une crise. On instaure donc une prise parallèle de Colchicine en début de traitement.

Ce traitement de fond est à prendre sur une longue durée, pour ne pas dire à vie. En effet, à l’arrêt, le taux d’acide urique remonte et il y a une forte probabilité de refaire une crise. Depuis quelques années il existe un autre médicament qui provoque une diminution plus importante et plus rapide du taux d’acide urique dans le sang : il s’agit du Fébuxostat. Ce produit est réservé aux cas de mauvaises réponses ou d’effets secondaires à l’Allopurinol.

Enfin il est conseillé de suivre certains conseils afin de limiter les crises futures. Voici quelques conseils alimentaires en cas de goutte :

  • Boire beaucoup d’eau car l’eau aide l’organisme à éliminer l’excès d’acide urique grâce à son effet diurétique. Il faut également éviter de boire des sodas riches en fructose.
  • Limiter la consommation de viande, surtout les viandes rouges, les viandes en conserve et la charcuterie, et également éviter les abats (foie, langue, cervelle).
  • Réduire la consommation d’alcool car, en plus de la réduction de l’excrétion de l’acide urique, l’alcool favorise la formation de la goutte.
  • Contrôler son poids car le surpoids est un facteur de risque pour l’apparition d’une goutte.
  • Réduire l’apport en fruits de mer car ils sont riches en purine et peuvent déclencher des crises.
  • Il est également conseillé de réduire la consommation en sucrerie, l’excès de sucre pouvant déclencher un diabète. Certaines études ont montré que des niveaux élevés d’insuline dans le sang peuvent entraîner des hauts niveaux d’acide urique à l’origine de la goutte. Eviter notamment les aliments riches en fructose comme les bonbons, les gâteaux et les chocolats.

Certaines fois, les dépôts importants d’acide urique (tophus) dans le gros orteil provoquent une déformation considérable pouvant évoquer un hallux valgus compliqué de bursite mais la palpation montre une tuméfaction dure et les radiographies élimine une déformation osseuse et articulaire.

Si ce volumineux gros orteil est douloureux il peut être indiqué de recourir à la chirurgie pour retirer ces dépôts articulaires.

L’intervention est simple et le résultat vite satisfaisant et ceci sans toucher ni aux os ni à l’articulation.

Cet article a été rédigé avec l’aide du docteur Françoise Markus, rhumatologue à la clinique du parc lyon.

tbwebTraitements de la goutte